17 décembre 2008

Villers-Cotterêts et la langue qui n’avait pas de nom

             La note que j’ai consacrée à « la légende de Villers-Cotterêts » a suscité une critique amicale de Philippe Martel, publiée à sa suite. Il me paraît intéressant de revenir sur ses arguments, développés dans plusieurs articles que je n’avais en fait pas lus (mea culpa)[1], où il soutient, en se référant entre autres à une importante contribution de Gilles Boulard[2], que l’occitan – seule langue vernaculaire utilisée dans le royaume pour les productions juridiques... [Lire la suite]

02 août 2008

La légende de Villers-Cotterêts

Villers-Cotterêt, site officiel de la fanfare municipale La légende de Villers-Cotterêts          Lors des récents débats au parlement et au sénat sur l’opportunité d’inscrire les « langues régionales » dans la constitution française, comme dans les nombreux articles de presse qui s’en sont faits l’écho, et tout particulièrement parmi les plus ardents jacobins qui souhaitent achever au plus vite le travail d’éradication commencé par l’abbé Grégoire, chacun ou presque a invoqué, parfois avec un... [Lire la suite]
18 septembre 2007

Le « patois » des historiens

carte postale : "Coumo mo grond'maire : Quond s'en bo, lo mio grond'maire,/ Soulo, om seis dous escloupous,/ De poù de toumba - pecaïre ! - S'apinco sur soun bostou." Emille Bancharel   Le « patois » des historiens     Dès lors que l’on a montré combien les linguistes qui ont recours au terme de patois et affirment l’utiliser pour désigner une catégorie scientifique restent, quoi qu’ils prétendent, redevables aux emplois les plus péjoratifs du mot dans la langue courante, on ne s’étonne guère de retrouver ces... [Lire la suite]
Posté par tavan à 09:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,