02 juin 2009

Dis-moi si tu as une marine de guerre et je te dirai si tu es une langue

    Dis-moi si tu as une marine de guerre et je te dirai si tu es une langue    Dans un recueil collectif de textes consacrés à la problématique « langue et identité » publié à l’université de Barcelone, la plupart écrits en catalan (Llengua i identitat, Massip Bonet, M. Àngels eds, Edicions Universitat Barcelona, 2008), Patrick Sauzet, qui enseigne la linguistique occitane au Mirail, à Toulouse, propose un long article en occitan, très stimulant, au titre provoquant : « Se pòt existir una lenga sens una... [Lire la suite]

01 décembre 2008

Depardon : profils paysans et mort de la langue

[Une version de cet article est disponible en occitan : cliquez ici]   Depardon : profils paysans et mort de la langue    Si l’on est attaché au métier de paysan, si l’on est aussi attaché à la langue d’oc, il est impossible de ne pas être ému, bouleversé même par La Vie moderne de Raymond Depardon, tournée pour une grande part dans les Cévennes. Comme dans les deux autres volets de ses Profils paysans, le cinéaste scrute, au plus près, avec un regard d’une intensité et d’une douceur presque insoutenables, le... [Lire la suite]
Posté par tavan à 09:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2008

L’école française face aux « patois »

     A propos de : Philippe Martel, L’école française et l’occitan. Le sourd et le bègue, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2008.          L’école française face aux « patois »    L’histoire des relations de l’école française et des langues dites « régionales », depuis les lendemains de la Révolution jusqu’à aujourd’hui est, pour qui se situe du côté des langues minorées, proprement désolante, caractérisée par le refus explicite, sans cesse réitéré,... [Lire la suite]
Posté par tavan à 10:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
28 septembre 2008

Patois limousin, le retour !...

    Patois limousin, le retour !...           Jamais deux sans trois. Fernand Mourguet vient de faire paraître un tome supplémentaire de sa grande saga patoisante : Vive le patois limousin !...[1] (ponctuation originale). Comme les précédents, il contient une gerbe (bauda évidemment) de textes les plus divers, que réunit l’adoption d’une graphie (et d'une ponctuation !...) personnelle(s) pour noter ce que l’auteur appelle le « patois limousin » : un dictionnaire « français-patois »... [Lire la suite]
09 août 2008

L’invention du francien, une contribution de la linguistique historique à la mythologie nationale

  auzeu pòst-diglossic/ oiseau post-diglossique Jean-Marc Siméonin (sur un poème de Jean-Claude Roulet)   L’invention du francien, une contribution de la linguistique historique à la mythologie nationale    à propos de : Bernard Cerquiglini, Une langue orpheline, Les éditions de minuit, 2007             Pour toutes celles et ceux qui veulent donner de nouvelles chances aux langues minorées, il est de la plus grande importance, en France comme ailleurs,... [Lire la suite]
Posté par tavan à 16:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 décembre 2007

Le paysan du néolithique et le hussard noir de la république

J’ai reçu, comme les autres membres du petit monde des amateurs de littérature occitane limousine, une lettre ouverte de Jan dau Melhau. Dans son inimitable calligraphie, l’écrivain, poète, conteur, musicien, y répond à quelques lignes insultantes et chagrines notées apparemment à chaud par l’écrivain Pierre Bergounioux dans ses Carnets de notes, à l’issue d’un débat public de la Foire du livre de Brive qui s’est tenu le 6 novembre 1999. Ce texte, où Melhau, à travers le conflit qui l’oppose à Bergounioux, précise sa position... [Lire la suite]

18 septembre 2007

Le « patois » des historiens

carte postale : "Coumo mo grond'maire : Quond s'en bo, lo mio grond'maire,/ Soulo, om seis dous escloupous,/ De poù de toumba - pecaïre ! - S'apinco sur soun bostou." Emille Bancharel   Le « patois » des historiens     Dès lors que l’on a montré combien les linguistes qui ont recours au terme de patois et affirment l’utiliser pour désigner une catégorie scientifique restent, quoi qu’ils prétendent, redevables aux emplois les plus péjoratifs du mot dans la langue courante, on ne s’étonne guère de retrouver ces... [Lire la suite]
Posté par tavan à 09:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 août 2007

« Patué » d’écrivain

  Je voudrais évoquer ici un article récent consacré au « patois ». Il s’agit, cette fois, non d’un texte théorique, mais d’un essai littéraire, d’une qualité stylistique indéniable, sur la langue entendue en Auvergne durant l’enfance ; une langue saisie du dehors et dans le souvenir, une langue lointaine, au bord de l’effacement, s’il est vrai que l’auteur, Thierry Laget, dit n’en retenir que douze mots : « Douje mou de patué », comme porte le titre, dans une graphie qui, à elle seule en dit long[1]. Ce texte forge... [Lire la suite]
30 août 2007

Sur la notion de dialecte

La discussion en italien d’un article de Nicola De Blasi que j’ai publiée simultanément sur le site de l’Istituto Linguistico Campano et sur ce blog a donné lieu à une réponse de l’auteur, que l’on peut trouver sur le site napolitain. Amedeo Messina, qui dirige l’ILC, a pris prétexte de cette réponse pour élaborer une réflexion critique sur la notion de dialecte (publiée sur le même site), telle qu’elle est utilisée en Italie. Il m’a paru très intéressant de la traduire pour le public francophone, car une grande partie des... [Lire la suite]
Posté par tavan à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 août 2007

Le patois des linguistes

      Le Patois des linguistes   « Détruisez, si vous pouvez, les ignobles patois des Limousins, des Périgourdins et des Auvergnats, forcez-les par tous les moyens possibles à l’unité de la langue française comme à l’uniformité des poids et mesures, nous vous approuverons de grand cœur, vous rendrez service à ses populations barbares et au reste de la France qui n’a jamais pu les comprendre », Le Messager, 24 septembre 1840.    Parmi les mots-clés qui conduisent à ce blog, les plus souvent... [Lire la suite]