01 mai 2011

Clichés et littérature : le cas corse. Un article de Jérôme Ferrari

    “Type corse. Exposition universelle de Bastia, 1905” Clichés et littérature : le cas corse. Un article de Jérôme Ferrari Dans un post précédent, j’ai vomi mon fiel sur un article de Libération qui retraitait les pires clichés sur le Limousin et ses habitants sous le prétexte de rendre compte d’une recrudescence de la prostitution à Limoges (Limousin : chronique d’une aliénation ordinaire)[1]. On attendrait en vain des explications ou des excuses, malgré les protestations, visibles jusque sur le forum du... [Lire la suite]

19 mars 2011

Limousin, chronique d’une aliénation ordinaire

      Limousin, chronique d’une aliénation ordinaire               Le 2 mars dernier paraissait dans Libération un article d’une bonne grosse page au titre et au contenu lamentablement racoleurs (c’est le cas de le dire), A Limoges, un petit bois de Boulogne qui fait scandale, par Jean-Louis Le Touzet, « envoyé spécial à Limoges » (sic !). Le bois de Boulogne en petit (pour rendre un lieu intelligible en cette province lointaine, il faut... [Lire la suite]
20 décembre 2010

L’altérité de l’intérieur : les écrits français en langues minoritaires sous l’Ancien Régime

Couverture de l'ouvrage de J.-F. Courouau. Miniature du livre des Annales manuscrites de la ville de Toulouse représentant l'entrée de François Ier et François II à Toulouse, en 1533   L’altérité de l’intérieur : les écrits français en langues minoritaires sous l’Ancien Régime[1]   Compte rendu de : Jean-François Courouau, Moun lengatge bèl. Les choix linguistiques minoritaires en France (1490-1660), Genève, Droz, 2008, 468 p.               La tradition... [Lire la suite]
29 avril 2010

Ainsi meurent les mots anciens. Bernardo Atxaga, Le fils de l’accordéoniste

  Soinujolearen semea  Ainsi meurent les mots anciens     Combien il est difficile de faire entendre en littérature une voix dans une langue minorée, c’est-à-dire de se trouver un public, parmi les locuteurs de cette langue même et bien sûr, plus encore, au-delà d’eux…. Parmi les locuteurs, parce qu’il faut qu’ils soient aussi des lecteurs, c’est-à-dire qu’ils aient pu apprendre à lire (et éventuellement à écrire) leur propre langue. Or, très souvent, cela n’est pas le cas ; nous occitans, nous en... [Lire la suite]
21 octobre 2008

Langues régionales, politique et littérature

  Langues régionales, politique et littérature  On peut lire sur le Blog de la Pensée de midi, un petit article daté du 31 juillet 2008 d’Élisabeth Cestor, repris sur le célèbre site Rue 89, puis sur celui de Fabula.org. Il est intitulé : « Les langues régionales ne sont-elles que littérature ? » et donc postérieur de quelques jours à l’adoption dans la Constitution par le Congrès de la formule « les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France ». Ecrit par une sociologue travaillant sur le chant en... [Lire la suite]
31 août 2007

« Patué » d’écrivain

  Je voudrais évoquer ici un article récent consacré au « patois ». Il s’agit, cette fois, non d’un texte théorique, mais d’un essai littéraire, d’une qualité stylistique indéniable, sur la langue entendue en Auvergne durant l’enfance ; une langue saisie du dehors et dans le souvenir, une langue lointaine, au bord de l’effacement, s’il est vrai que l’auteur, Thierry Laget, dit n’en retenir que douze mots : « Douje mou de patué », comme porte le titre, dans une graphie qui, à elle seule en dit long[1]. Ce texte forge... [Lire la suite]

19 juillet 2007

Una setmana amb la Lison dau Peirat

A prepaus de Monica Sarrasin, - La Lison dau Peirat, Lo Chamin de Sent Jaume, 2005. - La Setmana de la Lison, Lo Chamin de Sent Jaume, 2007.        Qu’es entau, qu’es pas autrament ! Per vos dire la vertat, aviái pas encara legit La Lison dau Peirat. Pr'aquò vesiái plan que lo pichon monde dels legeires d’occitan en Lemosin[1] se podian pas gardar de’n prononciar lo titre sens prene un aire entendut e risolier. Ara, qu’ai devorat o puslèu begut d’un trach La Lison, puèi La Setmana, compreni perfiechament... [Lire la suite]
Posté par tavan à 10:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 juin 2007

Pour en finir avec la francophonie

    Pour en finir avec la francophonie L’émission « Répliques » de France Culture, animée par Alain Finkielkraut, recevait le 26 mai dernier Jean-Marie Borzeix et Michel Le Bris autour du thème « Littérature-Monde et francophonie ». J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer les Carnets d’un francophone de Borzeix, pressé d’enterrer son cher « patois limousin » avec force larmes de rapiettes (on a les crocodiles qu’on peut !), et par ailleurs de critiquer dans Libération le récent manifeste intitulé Pour une littérature monde,... [Lire la suite]
30 mars 2007

Francophones, encore un effort pour devenir coperniciens

Paru le 30 mars 2007 dans la page Rebonds de Libération sous le titre : Francophones. L'écriture est polyglote   Francophones encore un effort si vous voulez devenir coperniciens   Selon les quarante-quatre signataires du « manifeste », Pour une « littérature-monde » (Le Monde du 15.03.07), le fait que quatre prix ont  été décernés l’automne dernier à des écrivains d’outre-France, pourrait bien être « un moment historique », plus encore : une « révolution copernicienne ». Le centre, en effet, « depuis lequel... [Lire la suite]
Posté par tavan à 16:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mars 2007

Le napolitain : une langue majoritaire minorée

Le napolitain : une langue majoritaire minorée La langue napolitaine est aujourd’hui d’une extrême vitalité[1]. Il suffit de déambuler dans les rues de Naples pour constater qu’elle est l’idiome qui domine très largement dans les échanges en de très nombreux quartiers et pour toutes les générations. On estime qu’elle est  parlée par plus de deux millions d’habitants au niveau provincial. Selon une étude récente, seulement 12 % des familles napolitaines parleraient exclusivement l’italien. En outre, le napolitain possède... [Lire la suite]
Posté par tavan à 23:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,