24 avril 2017

La langue limousine mise en bouteille

  La Mission Brunot – août 1913 A propos de : La Mission Brunot – août 1913 – fin d’un bel été en Corrèze, sous la dir. de J. Bertière, par D. Decomps, E. Durif, V. Feola, D. Meunier, J.-M. Nicita, Département de la Corrèze, Archives départementales, Centre régional des musiques traditionnelles en Limousin, Tulle, 2014.   Genta dama, brave monsur Brunot e vos aitaben monsur l’operator, çai ’vetz vengut rendre omatge a nòstra tant polida e saborosa lenga limosina dins nòstra vila d’Argentat en Corresa del Bas Lemosin.... [Lire la suite]

17 juillet 2016

La guerre kanak de 1917 et les langues de Nouvelle-Calédonie

  Une histoire vernaculaire   tè naa pwaééhê-me/ bé game ko pi-cu-ta/ game pi-caalè pwö-n/…/ tè ko naa pi-cèbwö/ ko tapwölè jo jénaa/ bè é cèpéwiè/ ili caa me li ao : « Hélas ! quel désarroi/ Et que de maux/ avons-nous endurés/ …/ Reste maintenant la honte/ Je me sens lâche aujourd’hui/ Car j’ai abandonné/ Mes pères et mes grands-pères », ténô : Chant des anciens combattants de la guerre 1914-1918. A propos de : Alban Bensa, Adrian Muckle, Kacué Yvon Goromoedo, Les Sanglots de l’Aigle... [Lire la suite]
01 novembre 2014

« Ils ne nous croiront pas, ou bien ils s’en foutront ». Les Carnets de Guerre de Louis Barthas

Deux pages des carnets de guerre de Louis Barthas   « Ils ne nous croiront pas, ou bien ils s’en foutront ». Les Carnets de Guerre de Louis Barthas   Ces Carnets de Louis Barthas, depuis longtemps, je les voyais cités par les meilleurs historiens de la guerre de 14, mais je ne les avais jusque là jamais lus. J’ai profité de la parution de l’édition du centenaire (La Découverte/ poche), due à Rémy Cazals, découvreur et éditeur du texte chez Maspero en 1978. Comme tous ceux qui s’y sont plongés, j’ai été... [Lire la suite]
04 mars 2012

Les lettres du front du félibre Louis Bonfils

Carte postale de Pierre Azéma à Louis Bonfils publiée par Guy Barral   Les lettres du front du félibre Louis Bonfils   E parle pas de las reflessiouns granadas, que cremavoun au lum, en prouvençau, en lengadoucian, en niçard : quau poudrà hou escriéure couma se dèu ? (« Et je ne parle pas des réflexions épicées, qui crépitaient sous la lampe, en provençal, en languedocien, en nissart : qui pourra l’écrire comme il faudrait » ?) L. Bonfils à P. Azéma, 12 décembre 1915.   ... [Lire la suite]
Posté par tavan à 11:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,