17 décembre 2008

Villers-Cotterêts et la langue qui n’avait pas de nom

             La note que j’ai consacrée à « la légende de Villers-Cotterêts » a suscité une critique amicale de Philippe Martel, publiée à sa suite. Il me paraît intéressant de revenir sur ses arguments, développés dans plusieurs articles que je n’avais en fait pas lus (mea culpa)[1], où il soutient, en se référant entre autres à une importante contribution de Gilles Boulard[2], que l’occitan – seule langue vernaculaire utilisée dans le royaume pour les productions juridiques... [Lire la suite]