31 mars 2008

Commedie e comici toscani

Il teatro popolare amatoriale in lingua toscana (il cosiddetto “vernacolo”) è tuttora di una gran vitalità, seppure non c’è quasi nessuna probabilità per un turista, anche italiano, di accorgersi della sua esistenza. A Firenze, ha trovato luoghi di rifugio lontano dal Duomo, in umili sale dei quartieri periferici. Generalmente sono dentro alcune delle innumerevoli case del popolo che continuano ad assumere un ruolo sociale e culturale centrale nella vita dei cittadini. Ci vuole attenzione e fortuna per trovare affissi alcuni modesti... [Lire la suite]
Posté par tavan à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 mars 2008

Rodomontades francophones

J’ai trouvé l’autre jour un exemplaire du Figaro abandonné dans un hall d’aérogare. J’étais tellement désœuvré que je me suis même mis à le lire. Ce manque d’entrain trahit, je l’avoue, de tenaces préjugés… La page Débats, ce mercredi 19 mars, était consacrée à la langue française. Le moins que l’on puisse dire, c’est que mes préjugés s’en sont trouvés confortés, voire accrus. D’abord je n’ai pas compris où se situait le « débat », car si les deux interventions exprimaient des positions différentes, nul différend ne les ... [Lire la suite]
10 mars 2008

Parle comme il faut ! Un article de David Grosclaude

Lu un bref, mais très intéressant article de David Grosclaude publié en occitan dans la Setmana n° 650 (14.02.08/ 20.02.08), sous le titre : Parla coma cal ! Je me permets d’en donner une traduction française, car il me semble contribuer à la discussion que j’essaie ici d’animer sur la question des accents (voir les messages intitulés Accent local et Suivez l’accent francophone. Un projet d’André Minvielle).   Parle comme il faut !    C’était un soir comme les autres sur France 2 à l’heure du journal de 20 h. Les... [Lire la suite]
07 mars 2008

Comédies et comiques toscans

 Le théâtre populaire amateur en langue toscane (le cosidetto « vernacolo ») est d’une grande vitalité, même s’il n’y a à peu près aucune chance pour qu’un touriste, fût-il parfaitement italophone, se rende compte de son existence. A Florence, il a trouvé refuge loin du Dôme, dans de modestes salles de quartiers périphériques. Elles appartiennent à quelques unes des innombrables case del popolo qui continuent à assumer un rôle culturel et social absolument central dans la vie des habitants. Tout plus, en cherchant bien,... [Lire la suite]
09 février 2008

Médée et la Chatte de chiffon. Théâtre arbëresch et sicilien à Florence

  La Gatta di pezza   Médée et la Chatte de chiffon. Théâtre arbëresch et sicilien à Florence            Le Teatro Studio de Scandicci, aux portes de Florence, dédié au théâtre contemporain[1], a présenté coup sur coup, à une petite semaine d’intervalle, deux pièces en des langues minoritaires d’Italie : La Gatta di Pezza (La Chatte de chiffon) de l’auteur et acteur palermitain Franco Scaldati[2], et Un Vajtim arbëresh (Une Lamentation arbëresh), traduction et... [Lire la suite]
26 janvier 2008

La Novelli vague du théâtre en langue toscane

Nostri sic rure loquuntur : Ainsi parlent les nôtres à la campagne... illustration du Lamento di Cecco da Varlungo     La Novelli vague du théâtre en langue toscane   Chié! Io pe’ digiuni e pelle penitenze ’un ci son nata. Dice che le fanno bene all’anima... Sarà, ma le fanno tanto male a iccorpo! A mene, mi garba di mangia’ bene, di schiccherare, e di fa’ i mi’ commodo. Se poi si tratta di fa’ bardoria, poerini! Che l’hanno vista una pazza? Tale e quale. Allo svago io mi ci butto come a vent’anni... Alla... [Lire la suite]

03 janvier 2008

La forteresse jacobine assiégée par les langues minoritaires

Le club des Jacobins   Langues et territoires   Langues et territoires. C’est le titre d’une livraison de la revue de géographie et de géopolitique Hérodote (n° 105, 2002), entièrement accessible en ligne, qui rassemble les textes d’un colloque qui s’est tenu en octobre 2001 à l’université Paris VII. Il contient une série d’articles très différents par le ton et les positions soutenues, consacrés à une pluralité d’espaces linguistiques qui presque tous concernent, directement ou non, le territoire national (corse,... [Lire la suite]
28 décembre 2007

Le paysan du néolithique et le hussard noir de la république

J’ai reçu, comme les autres membres du petit monde des amateurs de littérature occitane limousine, une lettre ouverte de Jan dau Melhau. Dans son inimitable calligraphie, l’écrivain, poète, conteur, musicien, y répond à quelques lignes insultantes et chagrines notées apparemment à chaud par l’écrivain Pierre Bergounioux dans ses Carnets de notes, à l’issue d’un débat public de la Foire du livre de Brive qui s’est tenu le 6 novembre 1999. Ce texte, où Melhau, à travers le conflit qui l’oppose à Bergounioux, précise sa position... [Lire la suite]
12 décembre 2007

Hérodote radote. Langue et nation en France

      Pauvre Hérodote   L’une des dernières livraisons d’Hérodote présente, un article consacré à la question « Langue et nation en France »[1], qui offre une fois de plus[2], et loin de toute perspective universitaire digne de ce nom (mais y a-t-il de nom plus galvaudé ?), une vision idéologique étroite et partisane de la question des langues dans l’hexagone. Il s’agit d’ailleurs d’un texte bizarre et mal fagoté, essentiellement consacré aux langues régionales, mais entrelardé à deux reprises (un peu sur le... [Lire la suite]
12 octobre 2007

Il vento fa il suo giro ; E l’aura fai son vir

 « Non faccio vacanze, faccio formaggio »   Il Vento fa il suo giro est un film d’une très grande qualité plastique et dramatique, tourné par Giorgio Diritti ancien élève de Mario Brenta à Ipotesi Cinema (centre de formation coordonné par Ermano Olmi), sur un scénario de Fredo Valla[1], dans la zone montagneuse occitanophone de Val Maira, en Italie. L’occitan des vallate y occupe une grande place, aux côtés de l’italien et du français[2]. La présence, parmi les acteurs, de Dario Anghilante et d’Ines Cavalcanti[3], n’y... [Lire la suite]