01 mai 2011

Clichés et littérature : le cas corse

    “Type corse. Exposition universelle de Bastia, 1905”   Réflexion à partir d'un article de Jérôme Ferrari   Dans un post précédent, j’ai vomi mon fiel sur un article de Libération qui retraitait les pires clichés sur le Limousin et ses habitants sous le prétexte de rendre compte d’une recrudescence de la prostitution à Limoges (Limousin : chronique d’une aliénation ordinaire)[1]. On attendrait en vain des explications ou des excuses, malgré les protestations, visibles jusque sur le forum du journal,... [Lire la suite]

14 avril 2011

« Des papillons morts bien aplatis ». Un livre sur le « patois » marchois

  « Des papillons morts bien aplatis ». Un livre sur le « patois » marchois   Au kiosque de la gare de Limoges, on trouve un présentoir consacré à l’histoire et à la culture locale. En attendant mon train, j’y ai feuilleté un livre collectif récent, que j’ai retrouvé depuis dans tous les supermarchés du coin, au rayons des romans (pseudo)limousins, des ouvrages (pseudo)historiques sur la région et des mémoires des gens « du pays » censés faire le bonheur des retraités de nos contrées. Ce... [Lire la suite]
05 avril 2011

Gallois argentins et Tehuelches : la langue absente

  Gallois argentins et Tehuelches : la langue absente               Au hasard d’une vitrine de libraire parisien, j’ai été attiré par la couverture d’un petit livre qui montrait en bandes des séries de portraits photographiques anciens juxtaposés où alternaient des visages d'Indiens et de visages pâles. Son titre se déclinait en trois langues : espagnol, anglais… et gallois : Galeses y Tehuelches. Historia de un encuentro en Patagonia ; The Welsh and... [Lire la suite]
Posté par tavan à 22:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 mars 2011

Limousin, chronique d’une aliénation ordinaire

      Limousin, chronique d’une aliénation ordinaire               Le 2 mars dernier paraissait dans Libération un article d’une bonne grosse page au titre et au contenu lamentablement racoleurs (c’est le cas de le dire), A Limoges, un petit bois de Boulogne qui fait scandale, par Jean-Louis Le Touzet, « envoyé spécial à Limoges » (sic !). Le bois de Boulogne en petit (pour rendre un lieu intelligible en cette province lointaine, il faut... [Lire la suite]
13 mars 2011

Lenga impura e literatura. Ramon Solsona : L’Home de la maleta

    Lenga impura e literatura. Ramon Solsona : L’Home de la maleta   Soi a legir un roman escrit en catalan, paregut l’an passat. Lo titol n’es L’Home de la maleta (L’òme de la valisa). L’autor se sona Ramon Solsona, es una de las voses mai importantas de la literatura catalana d'uèi, romancièr, mas tanben jornalista e poèta satiric. Per aqueste libre a recebut lo respectable e plan granat (60 000 euros !) prèmi Sant Jordi. Nos conta l’istòria d’un vielh de Barcelona retirat, autres còps comptable... [Lire la suite]
Posté par tavan à 21:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 mars 2011

Calandreta, once again !

  Classe CM Calandreta Béziers l'Ametlièr 2007   Calandreta, un còp de mai !   Je me propose de rendre compte ici d’un livre bien intéressant, publié en 2005, réalisé sous la direction d’Henri Boyer, qui rapporte et analyse, avec les outils de la sociolinguistique (et plus marginalement de la psycholinguistique), une enquête auprès d’un échantillon d’anciens élèves de la première promotion de la première école primaire Calandreta de Béziers au début des années 1980 : De L’école occitane à l’enseignement... [Lire la suite]

16 février 2011

Chiens de faïence : l’Institut d’Études Occitanes et Calandreta

    Chiens de faïence : l’Institut d’Études Occitanes et Calandreta   Je suis membre, ici en Limousin, de deux associations qui ont pour raison d’être la promotion et la transmission de la langue occitane : l’Institut d’Études Occitanes (IEO) du Limousin (Institut d’Estudis Occitans dau Lemosin), section limousine de l’IEO et Calandreta Lemosina, association membre de la confédération Calandreta. La première possède une vocation essentiellement culturelle. La seconde a pour objectif principal, sinon exclusif[1],... [Lire la suite]
31 janvier 2011

Le Quattro volte, échos calabrais et langues philosophiques

        Le Quattro volte, échos calabrais et langues philosophiques   Una capra che fa molto latte è conosciuta in tutto il vicinato. Questa la ricchezza che ci fa campare. Il resto no, che vuoi che t'importi. Pochi sanno i beni della terra come quelli che vivono in collina, dov'è tempo di alzarsi presto, chiamarsi le capre, e partire.                    Franco Costabile, Il resto no, La Rosa nel... [Lire la suite]
Posté par tavan à 10:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 janvier 2011

Le Salento et sa culture orale : chansons, proverbes et devinettes

  Taurisano au coucher du soleil Le Salento et sa culture orale : chansons, proverbes et devinettes    Au mois de novembre dernier, j’ai fait un court voyage dans le Salento, au sud des Pouilles (talon de la botte italienne), un pays particulièrement attractif, entre Adriatique et mer Ionienne, couvert de pierres blanches et de grands oliviers, peuplé de plus d’un million cinq-cents mille habitants dispersés dans un dense réseau de petites villes, de gros bourg et de villages, au plan en damier et à... [Lire la suite]
01 janvier 2011

Quelques mots de limousin - 1912

  Quelques mots de limousin - 1912   Voici un exemple émouvant d’écriture « ordinaire » en limousin sur une carte postale envoyée de Limoges par un conscrit le 21 janvier 1912 (conservée aux Archives Municipales de Limoges). La carte appartient à une série « patoise » des éditions au pictogramme de l’Hirondelle, intitulée : Notré Limouzi – A lo fermo (soit en graphie dite classique : Nòstre Limosin – a la ferma). Celle-ci porte la légende : Yo jûte nôtré vâcho (Io juste nòstre vacha) : « Je trais notre vache ».... [Lire la suite]
Posté par tavan à 22:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,