20 décembre 2010

L’altérité de l’intérieur : les écrits français en langues minoritaires sous l’Ancien Régime

Couverture de l'ouvrage de J.-F. Courouau. Miniature du livre des Annales manuscrites de la ville de Toulouse représentant l'entrée de François Ier et François II à Toulouse, en 1533   L’altérité de l’intérieur : les écrits français en langues minoritaires sous l’Ancien Régime[1]   Compte rendu de : Jean-François Courouau, Moun lengatge bèl. Les choix linguistiques minoritaires en France (1490-1660), Genève, Droz, 2008, 468 p.               La tradition... [Lire la suite]

18 décembre 2010

Le métro de Toulouse « en occitan ». La résignation à l’asepsie sous la dénonciation du ridicule

  Le métro de Toulouse « en occitan ». La résignation à l’asepsie sous la dénonciation du ridicule     J’ai enfin entendu l’occitan hier dans le métro de Toulouse : « Sant çubran Republica », « Pè d’auca », « Font Lestan », « Bagatela »… J’avais beau être averti, cela m’a fait une forte impression, mais très étrange aussi : entendre ces mots occitans prononcés en ce lieu là, blanc comme un hôpital et transparent comme un hall de banque, avec sa musique d’ambiance, son mobilier et son ingénierie high tech… Que la... [Lire la suite]
Posté par tavan à 23:24 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 décembre 2010

Le Sango sans peine

  Le Sango sans peine      Je viens de lire en poche folio un roman écrit en français par l’écrivain grec Vassilis Alexakis : Les mots étrangers (2002)[1]. Il m’a enchanté. Il raconte l’apprentissage par le narrateur, un romancier hellène du nom de Nicolaïdès écrivant tant en français que dans sa langue maternelle (comme Alexakis, dont il semble d’ailleurs avoir écrit les romans ! Le pacte fictionnel est ici très mince), d’une troisième langue, choisie de manière presque casuelle : le sango, langue... [Lire la suite]